Comment faire baisser son taux de crédit immobilier ?

Bien souvent, on pense à changer de banque pour faire racheter son crédit alors qu'en négociant avec son conseiller on peut bénéficier de meilleures conditions de taux de crédit immobilier . Faire appel à un courtier en prêt immobilier pour une simulation peut également s'avérer utile afin de bien prendre en compte tous les paramètres.

Depuis plusieurs mois, tous les experts du crédit immobilier le répètent : les taux d'intérêts ne cessent de baisser. Avec un taux moyen, hors assurance, s'élevant à 3,16% au mois de Janvier 2013, la plupart des emprunteurs veulent profiter de cette période pour renégocier leur crédit pour que celui-ci leur coûte moins cher.

Convaincre son banquier

L'une des premières démarches à entreprendre est de solliciter son banquier pour revoir son taux à la baisse. Cependant, la plupart des banques préfèrent éluder cette question auprès de leurs clients actuels pour éviter d'avoir à renégocier les taux.

Mais certains emprunteurs parviennent tout de même à leurs fins, bien que la baisse de taux obtenue soit souvent moins intéressante que s'ils avaient choisi de passer par une autre banque.

Malgré des conditions de taux moins favorables, renégocier son crédit auprès de sa banque peut se révéler plus intéressant que de le faire racheter ailleurs. En effet, cette deuxième option représente un coût plus important que la simple renégociation avec son prêteur actuel.

Quand votre banque vous fera payer quelques centaines d'euros pour les frais de dossier, la concurrence vous présentera une addition bien plus salée. Les coûts à prévoir englobent  :

  • les pénalités de remboursement anticipé : même si vous pensiez les avoir négociées, une clause de suppression de ces pénalités est rarement valable en cas de rachat du crédit par une autre banque. Le montant s'élève souvent à un semestre d'intérêts.
  • les frais liés à la garantie : si vous avez choisi une garantie par hypothèque ou un privilège de prêteur de deniers, on vous peut vous facturer des frais de mainlevée allant de 0,5 à 1% du montant du prêt. Le nouveau prêteur peut également se contenter d'une garantie de deuxième rang évitant ainsi les frais de main levée. Ce point peut se négocier. Cette démarche nécessitera de reprendre une nouvelle garantie avec un montant compris entre 0,5 et 2% du nouveau prêt.
  • les frais de dossier éventuellement requis par la nouvelle banque prêteuse, pouvant s'élever à 1% du prêt. Ces frais sont, bien entendu, négociables.

Comparer vos offres de crédit

L'ensemble de ces coûts représentera une somme supplémentaire à ajouter au capital restant dû sur votre prêt actuel. Ainsi, vous devrez emprunter un peu plus que votre dette initiale pour être en mesure de couvrir ces nouveaux frais.

Il est donc important de se poser la question du bénéfice réel apporté par le rachat de son crédit par une autre banque. Alors, avant de faire votre choix, on conseille souvent de regarder de près le Taux Effectif Global (TEG) qui inclut l'assurance décès-invalidité.

Les autre points à étudier sont la durée du prêt restant ou encore la part des intérêts dans votre mensualité. Souvent, les banques mettent en avant l'économie globale potentiellement réalisable au terme du crédit pour vous inciter à faire racheter votre prêt.

Ce sont des éléments à prendre en compte mais ils doivent surtout être étudiés en regard d'un autre facteur essentiel : la durée pendant laquelle vous conserverez le logement concerné par le prêt immobilier.

Profiter de l'expertise du courtier

Pour une meilleure compréhension, n'hésitez pas à faire appel à un courtier en prêt immobilier pour lui demander une simulation, après avoir anticipé une date, ne serait-ce qu'approximative, de revente de votre bien.

La question qu'il faut vous poser ensuite est "les frais engendrés par le rachat du crédit auront-ils été amortis à cette échéance ?". Si le capital restant dû sur le nouveau prêt est supérieur à celui de votre prêt actuel alors mieux vaut conserver ce dernier plutôt que d'opter pour le rachat de votre crédit par la concurrence.

Vous pourriez être tentés par un remboursement de votre crédit plus rapide afin d'atteindre ce point d'équilibre au plus vite et ce en augmentant votre mensualité. En effet, plus la durée du prêt est courte plus le taux du crédit sera intéressant.

Pour en savoir plus :